Soutenez le PS

Adhérez au PS

MUSÉE DE L’IMMIGRATION – INAUGURATION EN SOURDINE

ELPAIS.com / AFP – Madrid / París – 10/10/2007
http://www.elpais.com/articulo/internacional/Francia/inaugura/sordina/museo/alaba/inmigracion/elpepuint/20071010elpepuint_12/Tes

La France inaugure en sourdine un musée qui fait l’éloge de l’immigration

La nouvelle institution fût impulsée par Jospin et Chirac mais l’administration de Sarkozy n’est pas autant compréhensive avec le phénomène migratoire.

« La Cité Nationale de l’Histoire et de l’Immigration (Paris) ouvre aujourd’hui ses portes, discrètement. Ce musée, avec ses collections dédiées aux pays qui ont fournis à la France sa main d’œuvre (entre autre l’Espagne), se situe au Palais de la Porte Dorée et a pris forme grâce aux efforts des collectivités de citoyens.

L’idée fût lancée il y a de cela une quinzaine d’années, par quelques historiens avant d’être impulsée par Lionel Jospin, alors Premier Ministre. Le programme de l’ex-président de la République, Jacques Chirac, en 2002, reprenait la création dudit musée dans son programme électoral.

Il est vrai que Chirac visitera demain le musée, mais seule Christine Albanel, ministre de la Culture et de la Communication, unique représentante du gouvernement, était présente à l’inauguration. « Le fait que ce musée n’ait pas suscité plus d’intérêt de la part des plus hautes autorités de l’Etat nous a surpris », a déclaré Patrick Weil, un des historiens spécialiste de l’immigration et promoteur du projet. « C’est un musée qui concerne au moins 20 à 25% de la population française […] C’est l’Ellis Island française [en référence à l’île située en face de New York, sur laquelle débarquaient massivement les immigrants candidats au « Nouveau Monde »] », a-t-il signalé.

“Connaître et Reconnaître”

L’objectif de ce musée est de “connaître et reconnaître l’apport de l’immigration fait à la France». Le projet a mis des années à se concrétiser et n’a pas été exempt de polémiques. Au printemps 8 historiens embarqués dans cette institution ont démissionnés après avoir pris connaissance des intentions du gouvernement de créer un ministère de l’Immigration et de l’Identité Nationale.
Un de ces historiens, Gérard Noiriel, a dit hier : « S’il n’y a pas d’inauguration officielle cela se doit à ce que notre discours sur l’apport de l’immigration fait à la société n’est pas du goût de tout le monde et de ceux qui défendent les tests ADN sur les immigrés ». La France vient d’approuver la pratique de preuves génétiques sur les immigrés candidats au regroupement familial.

Le musée accueille des expositions temporaires et permanentes, récits à la première personne d’immigrés, ainsi qu’un centre de documentation, une bibliothèque et des cycles de conférences.  »

www.histoire-immigration.fr/

Les commentaires sont fermés pour cet article