Soutenez le PS

Adhérez au PS

Communiqué : le double langage de l’UMP Madrid

La section du Parti Socialiste de Madrid prend acte de la déclaration de candidature
d’Arnaud Leroy aux élections municipales de la commune d’Andernos-Les Bains, et
relève également dans ses déclarations l’intention d’être cohérent avec les lignes
directrices du PS et du gouvernement en ce qui concerne le non-cumul des mandats.

Ce n’est pas sans étonnement que nous avons pris connaissance du communiqué
de l’UMP Espagne à ce propos. Des termes comme “impudence, désinvolture,
cynisme” fusent et semblent caractériser un scandale interplanétaire auquel la brave
commune d’Andernos-Les Bains ne semble guère préparée. Ajoutons d’ailleurs à
l’adresse de nos chers compatriotes de l’UMP Espagne que ces trois termes ne sont
pas des épithètes, comme doctement annoncé dans leur courroucé français, mais
des substantifs. Une épithète est un adjectif – du moins jusqu’ici. En revanche
“inqualifiable”, employé pour qualifier l’attitude d’Arnaud Leroy est effectivement un
adjectif. Un adjectif terriblement polyvalent, comme nous le démontrerons
immédiatement.

Prenons par exemple Thierry Mariani, conseiller régional PACA pour l’UMP ou
l’inénarrable Frédéric Lefebvre, conseiller régional Ile-de-France : tous deux députés
des Français de l’étranger, sans oublier Alain Marsaud, conseiller général de la
Haute-Vienne !!! Si nous appliquons la logique de l’UMP Espagne, ces trois
personnages politiques d’envergure appartiennent depuis longtemps déjà à la caste
des inqualifiables, non? Leur débarquement dans le domaine des Français de
l’étranger relevait-il peut-être du parachutage de luxe, point de chute pour
professionnels de la politique impossibles à caser ailleurs?

On reproche également à Arnaud Leroy d’envisager un retour en France. Les
expatriés sont donc condamnés à ne jamais rentrer en France? Le simple énoncé de
cette thèse nous exempte de partir à la recherche d’épithètes pour qualifier la
posture de l’UMP Espagne sur cette question.

Avec l’honnêteté intellectuelle qui a toujours caractérisé l’UMP, on reproche
également à Arnaud Leroy de ne pas se consacrer dans son travail parlementaire en
exclusivité aux dossiers concernant les Français résidant à l’étranger. C’est feindre
d’ignorer que tout député, indépendamment de la circonscription qu’il représente, fait
partie de la représentation nationale et se doit de s’investir dans tous les domaines
de compétence à sa portée.

C’est précisément parce qu’ils savent parfaitement que leurs arguments contredisent
les actions et les dires de leur mouvement politique que leur communiqué grandiloquent les… disqualifie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.